Logo seul

Nos installations

En 3 années de fonctionnement, depuis la création de la SCIC le 17 décembre 2017. 6 bâtiments communaux ont une toiture équipée. La puissance installée est de 194 kWc (voir article qu’est-ce qu’un WattCrète). L’investissement total est de 246 636 € HT et la production annuelle = 235 000 kWhe, soit l’équivalent de la consommation de 78 foyers (hors chauffage, estimation ADEME).

En détail

Les ateliers municipaux de Laguépie :
Mise en service le : 18/01/2019
Puissance installée : 31.5 kWc
Production d’énergie annuelle estimée : 36 416 kWh/an
Investissement : 37626 € (installation PV, raccordement, études de charge)

La maison des associations de La Salvetat-Belmontet :
Mise en service le : 21/01/2019
Puissance installée : 9 kWc
Production d’énergie annuelle estimée : 9 430 kWh/an
Investissement : 21 535 € (installation PV, raccordement, terrassement)

Le tennis couvert de Nègrepelisse
Mise en service le : 06/05/2019
Puissance installée : 36 kWc
Production d’énergie annuelle estimée à : 43 730 kWh/an
Investissement : 41 546 € (installation PV, raccordement, études de charge)

Les ateliers municipaux de Lavaurette
Mise en service le : 09/07/2019
Puissance installée : 9 kWc
Production d’énergie annuelle estimée à : 10 692 kWh/an
Investissement : 18 772 € (installation PV, raccordement)

Le logement au lieu-dit La Salle de Caylus
Mise en service le : 09/08/2019
Puissance installée : 9 kWc
Production d’énergie annuelle estimée à : 11 415 kWh/an
Investissement : 20 958 € (installation PV, raccordement)

Les ateliers de Nègrepelisse
Mise en service : Janvier 2021
Puissance installée : 99.9 kWc
Production d’énergie annuelle estimée à : 115 000 kWh/an
devis = 115 386 € HT (installation PV, raccordement, études de charge, renforcement structure)

Nos projets

La salle des fêtes d’Auty pour un projet potentiel de 9 kWc.
Un presbytère communal à Genebrières, de 9 kWc.
Des ombrières de parking à Ginals, projet potentiel de 36 kWc.
Une salle multisport à Caussade (100 kWc).
Deux bâtiments agricoles avec la Mairie de Bioule (100 kWc au total).
Deux bâtiments à Septfond, (soit 2 x 100 kWc).
un projet au sol à St Antonin, sur le site d’une ancienne décharge.

La SCIC étudie le potentiel des toitures qui lui sont proposées, souvent auprès des collectivités.

Nous étudions aussi les projets des artisans, agriculteurs ou particuliers. Ainsi de nombreuses toitures sont visitées et étudiées, prenant en compte les contraintes géographiques, techniques, et climatiques.

Les projets recherchés

LA SURFACE DE TOITURE autour de 180 ou 500 m² :

La SCIC vend l’électricité produite à EDF, avec un tarif réglementé, déterminé par la Commission de Régulation de l’Énergie. Ce tarif varie tous les trimestres, à la baisse le plus souvent. A la signature du contrat, il est fixé pour une durée de 20 ans, avec une légère réévaluation annuelle.

Ce tarif réglementé, mis en place en 2002, ne concerne pour le moment que les installations de moins de 100 kWc, mais cette limite pourrait évoluer jusqu’à 250 kWc.

Il entraîne un effet de seuil sur les surfaces installées; nous cherchons toujours à nous rapprocher du maximum de la tranche de tarif. (9, 36 ou 100)

Puissance de l’installation solaireTarif en vente totale (€/kWh) au 4ème trimestre 2020
⩽ 9 kWc0,1527
⩽ 36 kWc0,1135
⩽ 100 kWc0,0987

L’évolution à la baisse rend les petites installations peu compétitives. Elles équilibrent les charges directes, mais ne permettent pas à la SCIC de couvrir ses frais de structure. Nous privilégions donc les toitures de puissance 36 ou 100 kWc, soit :

Surface nécessaire (m²)Nombre de panneauxPuissance d’installation (kWc)
43,2 à 45 m²24 -25 panneaux9 kWc
183,6 m²102 panneaux36 kWc
513 m²285 panneaux100 kWc

L’EXPOSITION SUD et pas d’obstacle

Les panneaux solaires produisent de l’électricité à condition d’être ensoleillés. Une surface à l’ombre offre un rendement inférieur et fera baisser la rentabilité. Des obstacles peuvent venir gêner la pose de panneaux ou la rendre inefficace. C’est le cas par exemple :

  • Des zones ombragées (occasionnées par exemple par la végétation, des habitations ou structures voisines …)
  • Des éléments déjà présents en toiture (sorties de VMC indéplaçables, velux ou hublots, antennes ou encore cheminées…)
  • D’une mauvaise orientation ou d’une mauvaise inclinaison : si elle orientée vers le Nord ou mal inclinée, la toiture ne profite pas de l’ensoleillement journalier maximal à exploiter

UNE STRUCTURE SOLIDE et SANS AMIANTE :

La toiture doit pouvoir supporter 14 kg/m2 supplémentaires. Nous faisons faire des études de structure, et parfois même des renforts (comme sur les ateliers de Nègrepelisse) (photo des bracons)

La toiture doit être exempte d’amiante. Les coûts de désamiantage renchérissent beaucoup trop l’investissement. (Le coût d’un désamiantage de toiture est compris entre 25 et 50 euros par mètre carré). Dans le cas d’une rénovation totale du bâtiment comme celui du pôle sportif de Caussade, le propriétaire prend en charge ce coût, et la SCIC peut alors proposer l’installation des panneaux photovoltaïques.

Suivez-nous

Newsletter