Logo seul

De l’énergie citoyenne pour quoi faire ?

A ce jour, la SCIC Midi-Quercy Energies Citoyennes n’a réalisé que des installations photovoltaïques. Comme pour beaucoup de SCIC, de multiples raisons expliquent ce choix :
Le « ticket d’entrée »

Le « ticket d’entrée »

Par rapport à d’autres énergies renouvelables (méthanisation, éolien, hydraulique) pour la production d’électricité, l’avantage du photovoltaïque est qu’il est aisé de réaliser des petites installations à un coût abordable : d’une installation de 3 kWc (avec un investissement de 5 000 €) aux installations de 100 kWc que nous réalisons actuellement (avec un investissement de l’ordre de 100 000 €), le photovoltaïque offre une large palette d’investissement qui demeurent tous modestes au regard des autres installations de production d’énergie renouvelables.

En référence, l’investissement pour une petite unité de méthanisation dépasse 300 000€ pour une puissance de 50 kW, pour la petite hydroélectricité, le cout d’investissement est de l’ordre de 4 à 5000 €/kW, et pour l’éolien de l’ordre de 1400 à 1500 €/kW mais avec des puissances très importantes (de l’ordre d’un 1 MW) entrainant un investissement très important.

La rapidité de décision

Entre le moment où l’étude est enclenchée et la mise en service d’une installation PV, il s’écoule entre 1 et 2 ans.

Pour les autres projets, c’est plutôt de l’ordre de 4 à 8 ans entre les différentes études, les différentes autorisations, travaux et mise en service, …

La simplicité de la technologie

Aujourd’hui le photovoltaïque, c’est simple. La technologie en elle-même est complexe au niveau de la fabrication des modules et des onduleurs, mais cette complexité est concentrée dans les usines de production. Sur le terrain, l’installation est très simple pour peu que les règles techniques soient respectées et que les installateurs soient formés à cette technologie.

Suivez-nous

Newsletter