Logo seul

L’histoire du projet

Le Projet « Midi Quercy Energies Citoyennes » a vu le jour en fin d’année 2017 dans le but de créer une structure coopérative d’intérêt collectif, dont l’objet est le développement, l’investissement et l’exploitation d’unités de production d’énergie à partir de sources renouvelables sur le territoire du Pays Midi Quercy.

Descriptif

Les questionnements concernant la vulnérabilité des populations et de l’économie locale, la capacité d’adaptation du « territoire » à ce changement, les solutions à proposer et développer sont rapidement devenues prégnantes sur le territoire du Pays Midi Quercy. De plus, la variabilité des prix de l’énergie, la raréfaction des ressources d’énergie fossile, l’accroissement des émissions de gaz à effet de serre liés aux activités humaines, le changement climatique qui en est issu et les problèmes sociétaux qui en découlent, ont suscité une réflexion locale importante.

En 2015, le Pays sera ainsi reconnu « Territoire à Energie Positive pour la croissance verte » (TEPCV) par le ministère en charge de l’énergie et de l’environnement, s’inscrira dans une démarche « Territoire à Energie Positive » dans la foulée et s’engagera en 2017 dans l’élaboration d’un nouveau « Plan Climat Air Energie Territorial » issu de la loi de transition énergétique pour la croissance verte de 2015.

Le positionnement des collectivités et institutions du territoire, toujours fortement inspirées par le développement associatif et économique du Pays, a favorisé l’émergence de projets toujours plus collectifs, participatifs et coopératifs, en faisant appel aux valeurs de l’économie sociale et solidaire. 

C’est ainsi que le comité de pilotage du Plan Climat Energie Territorial, a souhaité évaluer la mise en œuvre d’un projet coopératif de production d’énergies renouvelables, associant collectivités, acteurs sociaux-économiques et habitants.

Le PETR a alors commandé une étude de faisabilité technico-économique auprès de plusieurs acteurs (ENERCOOP, ECL-R, Quercy Energies) afin de pouvoir identifier le potentiel photovoltaïque et proposer un modèle économique et financier viable. 

40 000€ ont été alloués à cette opération, subventionnée à hauteur de 80% soit 32 000€ pris en charge par TEPCV.

L’objectif lors de cette étude et pour le PETR étant alors de développer la part d’énergies renouvelables initialement à 12% (chiffre de 2015) et de faciliter la production à hauteur de 11 GWh/an. 

La production actuelle d’EnR s’élève à 121 GWh environ. Elle permet de couvrir 11,8% des consommations énergétiques du territoire, tous secteurs confondus.

Le solaire photovoltaïque à lui seul représente 22,8 GWh soit 19% de la production d’Enr. Cette structure participative permettra donc de développer la production locale et d’initier de nouveaux projets collectifs à l’échelle du PMQ. Depuis la création en 2017, ce sont 97 kWc qui se sont ajoutés à la production d’ENR du territoire. 

Il faut noter que ce projet a été lauréat en 2017 à l’appel à projet « Énergies coopératives et citoyennes », porté par la Région Occitanie et l’ADEME. Ce soutien plus que majeur au développement du projet permet d’apporter un soutien sur le volet technique et juridique, la communication et une aide citoyenne bonifiée par la région : c’est à dire pour 1 euro citoyen investi dans la SCIC, 1€ est apporté par la Région (jusqu’à 500 €/habitant), pour 100 000€ maximum. 

L’ambition de maîtriser localement une production énergétique par l’intérêt collectif via une coopérative (Société Coopérative d’Intérêt Collectif) a mobilisé des citoyens, des entreprises et des collectivités, et doit continuer à mobiliser des sociétaires. Ce sont des militants, des épargnants, des investisseurs, des adeptes de l’économie locale, des habitants du territoire, etc. Les sociétaires restent les acteurs de cet outil par une gestion démocratique d’une part = une voix.

Suivez-nous

Newsletter